23/03/2011
GFME
Accueil
Suite
Le témoignage de Laetitia

Dany

*Signer ou lire mon livre d'or*

"Dany, mon père"

Dany est né le 22 octobre 1948 à Montereau Fault Yonne en Seine et Marne. Il s'était marié, à 22 ans, le 26 décembre 1970 à Dunkerque avec ma mère, Marie-Thérèse et de leur union naîtra 2 filles, Elodie, moi Laetitia, et un garçon, Jonathan. C'était un homme aimé de tous et apprécié par ceux qui le côtoyaient. Serviable, il répondait toujours présent aux demandes d'aides, de conseils ou de réconforts, quelque soit l'heure ou le jour, même la nuit. Mon père, Dany, aimait la vie, les bons petits plats qu'ils savait confectionner avec passion. On l'appelait souvent pour l'organisation et la préparation d'un repas, et il répondait toujours présent. Dany  était professionnel et son métier le passionnait, même à distance. Il n'hésitait pas à se déplacer sur de longues distances pour satisfaire un client. C'était aussi un bon papa soucieux du bonheur de ses enfants. Il avait su rester jeune, l'esprit ouvert. Il avait aussi la passion de l'écriture, il notait tout et en toutes circonstances, qu'il vente, qu'il pleuve, que l' on pleure ou que l'on rit, il couchait par écrit son ressenti du moment et transformait les mots en véritables poèmes dont les thèmes favoris étaient la Nature, l'Amour, les Enfants, la Vie.
Ecoutons ensemble un bref aperçu de son talent caché :

"Si c'était à refaire"
(Par Daniel ROBERT le 07/08/2002)

Si c'était à refaire, je chanterais la vie
Si c'était à refaire, je volerais très loin
Accompagnant l'oiseau, tu me verrais ravi !

Si c'était à refaire, sans nul doute autre besoin

Suivre des yeux l'étoile me guidant de très haut
Atteindre l'inaccessible rien qu'en levant les bras
Et trouver toutes les notes d'un très grand concerto
Le jouer aux colombes, oh le nec plus ultra !

Ce n'est plus à refaire, et l'on passe à côté
Le grand Astre du jour a pâli peu à peu
La nuit nous enveloppe d'un manteau si hideux
Que même les moineaux évitent mon regard
Je scrute l'horizon, mes yeux restent hagards...

Pendant sa maladie incurable, il a fait preuve d'un courage extraordinaire. On lui avait diagnostiqué en avril 2008, une tumeur maligne de cerveau avec un nom redoutable, oligo-astrocytome anasplasique de grade III de malignité. C'est une maladie à évolution rapide dont le traitement le plus efficace est une combinaison de radiothérapie pendant 6 semaines avec une chimiothérapie journalière de Temodal. Malgré ce traitement énergique, il perdait la vue en 15 jours des suites du traitement. Peu de temps après il s'endormait définitivement le 23 juillet 2008, entouré de ma mère.
Dany  est maintenant et pour toujours dans nos coeurs. Il aurait aimé que nous lui disions à quel point nous l'aimions même s'il ne nous le disait pas toujours.
Nous lui adressons ce message : "Notre cher papa, Nathan, Elodie et moi ainsi que Léa et Matthieu voulons te dire combien nous t'aimons, combien tu nous manques déjà et surtout comme nous sommes fiers d'être tes enfants. Merci cher papa pour ton amour dont tu as toujours fait preuve à notre égard. Tu as été notre papa, notre ami, notre confident. Toi, qui nous a aidés si souvent et qui nous a aimés intensément.
Tu as supporté nos peines à certains moments de notre vie mais gràce à ta force mentale extaordinaire, tu as toujours su trouver les mots justes en nous disant de relever la tête, de regarder devant, de respecter et de se faire respecter d'autrui tout en restant dignes. C'est de toi que nous tenons cette dignité, sans oublier notre petite maman, toujours en accord avec toi nous concernant. Votre priorité était notre bonheur. La nôtre était le vôtre...
Merci papa de nous avoir transmis de belles valeurs comme "aimer son prochain", de "donner sans attendre un retour". Avoir ta bonté serait notre plus bel héritage...
Ces derniers mois ont été très pénibles, mais notre famille était plus unie que jamais. Tu as su nous donner encore et encore de la force, du courage et de l'amour. En ce jour, nous te promettons de suivre tes traces. Nous faisons partie de toi et de par ton exemple, ton courage, tu continueras de vivre à travers nous et aux futurs petits enfants qui sauront quel homme bon était leur "poupi". Nous prendrons soin de maman, qui fût la femme de ta vie. Aujourd'hui, tu t'es endormi... A ton réveil, tu retrouveras ton cher papa, ta grand-mère, grand-père et grand-mère Miot, tata Bernadette et surtout tonton Daniel, ton ami...
Nous t'aimons pour l'éternité.


Ta fille Laetitia"

 

"A vous trois"
par Daniel ROBERT, le 02/08/2002

Se sentir père poule,
Métamorphose d'un soir,
Et penser que tout roule
Comme avant et avoir
Près de soi ses enfants...

Vouloir leur dire encore
Que je les aime autant,
Non, je veux dire plus fort
Sans doute différemment.

Mes yeux sont embués
Fixant le firmament,
Je comprends, c'est l'été
Vous aimez vos amants...

 

 

Ecoute de la chanson " Quand on a que l'amour" de Jacques Brel

http://www.dailymotion.com/video/x4dzooXXX

Retour à la page générale